Covers #1: de U2 aux Beatles

Parfois, ça fait du bien d’entendre ses tounes préférées être chantées par d’autres artistes. C’est pourquoi je suis un grand fan des reprises (ou covers en bon français). Je vous partagerai alors mes reprises préférés ainsi que mes nouvelles trouvailles à toutes les 2 semaines ici-même.

01. Love is Blindness, The Damn Truth

Les rockers montréalais The Damn Truth (que j’adore) ont décidé de donner un gros boost de rock et d’attitude à ce classique de U2. Si vous n’en avez pas assez, sachez que Jack White a aussi fait sa version en 2013.

***

02. Shape of You, Walk Off The Earth

Le succès de l’heure, c’est Ed Sheeran qui le détient avec « Shape of You ». C’est donc sans surprise que le band à multiples covers Walk Off The Earth se soit lancé là-dessus. La beauté de ce cover n’est pas seulement l’audio, mais surtout l’execution visuelle! (et le bébé)

***

03. Le Chat du Café des Artistes, Charlotte Gainsbourg

On recule en 2009 pour écouter une reprise tirée de l’excellent album IRM de Charlotte Gainsbourg. Une superbe reprise qui rend belle justice à l’original. Jean-Pierre Ferland doit en être très fier!

***

04. You Are the Sunshine Of My Life, Jack White

Y’a-t-il quelque chose que Jack White n’est pas capable de faire? Le voici ici entrain de reprendre merveilleusement bien ce beau classique de Stevie Wonder… avec les Muppets!

***

05. Womanizer, Lily Allen

Ce qui est le plus trippant dans les covers, c’est quand on réussi à s’éloigner le plus possible du style original, tout en gardant le même rythme. Ici, Lily Allen réussi à donner sa couleur au succès de Britney Spears. 

***

06. Electric Feel, Jason Joseph & The Spectacular

L’autre côté intéressant d’écouter des covers, c’est de découvrir de nouveaux talents. En voici un pour vous: Jason Joseph qui reprend le succès de MGMT dans un style plus reposé, aux influences soul et funk. Vraiiiiiment bon!

***

07. While My Guitar Gently Weeps, Regina Spektor

Une femme que j’adore qui reprend une chanson d’un band que j’adore. Comment ne pas aimer ce que j’entends?

C’est en se promenant dans un HMV en 2003 que Jean découvre le jeune band Metric, alors que l’album joue dans les speakers. C’est à ce moment précis que débute une longue relation d’amour avec la musique émergente. Que ce soit rock, pop ou électronique, Jean s’amuse à fouiller les blogs afin de découvrir son nouveau coup de coeur qu’il écoutera en boucle… surtout si c’est une fille qui chante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *