Browsing Tag

lana del rey

À la une, Actualité musicale, Articles, Nos Playlists,

Les 50 meilleures tounes anglo de 2014

[tps_header]Pour bien démarrer la nouvelle année, quoi de mieux qu’un bon récapitulatif de 2014 avec une sélection de la meilleure musique anlophone? Restez bien branchés pour notre liste francophone, disponible très bientôt sur notre site. [/tps_header]

50. MIRACLE FORTRESS Even in America 

[soundcloud]https://soundcloud.com/secretcityrecords/even-in-america[/soundcloud]

 

49. VÉRITÉStrange Enough

[soundcloud]https://soundcloud.com/veritemusic/strange-enough-1[/soundcloud]

 

48. NICK MULVEY – Fever To The Form 

[soundcloud]https://soundcloud.com/nick-mulvey/fever-to-the-form[/soundcloud]

 

47. SPOON Inside Out

[soundcloud]https://soundcloud.com/indoorsoutdoors/spoon-inside-out[/soundcloud]

 

46. LITTLE DRAGON Klapp Klapp

[soundcloud]https://soundcloud.com/littledragon/klapp-klapp[/soundcloud]

 

45. THE POSTERZ All I Know 

[soundcloud]https://soundcloud.com/thepost3rz/all-i-know[/soundcloud]

 

44.TOVE STRYKE Borderline

[soundcloud]https://soundcloud.com/tovestyrke/borderline-1[/soundcloud]

 

43. MAC DEMARCO Chamber Of Reflection 

[soundcloud]https://soundcloud.com/tefrondon/mac-demarco-chamber-of[/soundcloud]

 

42. VAULTS – Lifespan

[soundcloud]https://soundcloud.com/vaults/vaults-lifespan-1[/soundcloud]

 

41. BOMBAY BICYCLE CLUB Carry Me

[soundcloud]https://soundcloud.com/bombay-bicycle-club/carry-me[/soundcloud]

 

À la une, Actualité musicale,

La soundtrack de The Great Gatsby est révélée

Baz Luhrmann, réalisateur des films Moulin rouge! et Romeo+Juliet, prépare son nouveau film, l’adaptation du classique de la littérature américaine The Great Gatsby et vient de dévoiler la bande originale du long métrage, orchestrée par nul autre que Jay-Z. Et le tout s’annonce complètement débilos!

On a d’abord droit (bien sûr) à une nouvelle chanson de Jay-Z. On pourra aussi retrouver un cover de sa belle, Beyonce, et Andree 3000 de Back To Black de Amy Winehouse, une nouvelle chanson de Lana Del Rey, une autre de Florence + The Machine, en plus d’un cover de Jack White. Belle brochette non?

Le tout sera disponible le 7 mai, alors que le film prendra l’affiche le 10 mai.

TRACKLIST

01 Jay-Z: « 100$ Bill »
02 Beyoncé and André 3000: Back to Black »
03 will.i.am: « Bang Bang »
04 Fergie, Q-Tip and GoonRock: « A Little Party Never Killed Nobody (All We Got) »
05 Lana Del Rey: « Young and Beautiful »
06 Bryan Ferry Woth the Bryan Ferry Orchestra: « Love Is the Drug »
07 Florence and the Machine: « Over the Love »
08 Coco O of Quadron: « Where The Wind Blows »
09 Emeli Sandé and the Bryan Ferry Orchestra: « Crazy in Love »
10 The xx: « Together »
11 Gotye: « Hearts a Mess »
12 Jack White: « Love Is Blindness »
13 Nero: « Into the Past »
14 Sia: « Kill and Run »

 

Écoutez le nouveau trailer avec des extraits des chansons de Beyonce et Andre 3000, Florence + The Machine et Lana Del Rey:

[youtube id= »ozkOhXmijtk » width= »600″ height= »350″]

 

À la une, Critiques,

Nous, les 90’s et la musique

Ma génération – la vôtre – porte plusieurs noms : Génération Y pour certains, YOLO pour d’autres, Génération C parce que les technologies de communication ont évolué en même temps que nous, Génération 2.0.

Depuis toujours, la société étiquette chaque génération selon ce qui la différencie des autres. Et depuis toujours, de multiples plateformes (médias, entre autres) exploitent cette caractéristique dans laquelle se reconnaît la mi-vingtaine, qui accède petit à petit au marché du travail.

C’est ainsi que naissent des campagnes pub très ciblées « années 90 » comme celle de Microsoft que vous avez sans doute déjà vue et partagée sur Facebook en ne ménageant pas les points d’exclamation…

C’est normal, ça nous ramène à notre enfance et ça nous rappelle de bons souvenirs. Les gens aiment se souvenir. Pas qu’ils vivent dans le passé; il y a cette corde sensible qui, bien exploitée, nous atteint directement dans le bac à émotions. Regarder La Princesse astronaute, jouer à Pokémon sur un Gameboy jaune, danser sur Get Down des Backstreet Boys… Ce sont autant de références qui nous unissent dans notre mémoire collective.

Cette opération marketing-cible n’a rien de nouveau, c’est bien sûr. Mais pour la première fois, je suis directement concernée et ça me fascine. Surtout qu’elle s’étend bien au-delà de la pub de Microsoft!

Prenons la mode par exemple. On dit qu’elle revient à tous les 20 ans, c’est vrai, mais je formule une théorie : le parallèle avec le passé ne se voit-il pas intensifié lorsque notre garde-robe pourrait habiller nos idoles de jeunesse? Les chandails larges, les imprimés formes géométriques, la back coiffe : ça a un petit quelque chose de New Kids on the Block, non? Beaucoup plus significatif que les paillettes et les brushings des années 80 qui remémorait à nos parents leur adolescence!

Ah, la disco fever. Elle s’évapore tranquillement, enfin! De plus en plus, les radios-souvenirs iront puiser leur programmation musicale dans les belles années des boys bands. Hanson, ‘N Sync et les Spice Girls remplaceront alors l’implacable – et très brûlée, disons-le – Funkytown. Certaines stations ont déjà entamé le processus : WKND 91,9 à Québec, entre autres, occupe ce créneau avec Les Midis de Dan Caron où Pearl Jam, Blink 182, The Cranberries et Alanis Morissette prennent les ondes sur l’heure du lunch. Au grand plaisir de mes oreilles, je l’avoue.

Parlons-en de la radio (c’est un blog de musique après tout)! Je peux enfin dire, en 2013, que j’ai foi en l’avenir de la musique à la radio… Si vous êtes sur ce blog, c’est que vous aimez la musique indie. Et donc que vous ne faites pas partie de cette catégorie de gens qui, lorsqu’on leur demande ce qu’ils écoutent, répondent en toute innocence « ce qui passe à la radio ». C’est triste. Que la musique que j’aime soit bannie de la radio parce qu’elle n’est pas assez « accessible », c’est triste! Et je suis loin de dénigrer la radio, j’en fais moi-même. Mais comment se fait-il qu’elle soit passée de référence musicale dans les années 60-70, avec son Rock n’ Roll et ses DJs vedettes adulés, à une sélection hyper-restreinte de musique pop commerciale? Voilà, je viens d’y répondre : l’argent. LE CASH. La musique commerciale. Pour exister, une radio doit vendre de la pub. Pour vendre de la pub, elle doit être écoutée. Pour être écoutée, elle doit rester dans le populaire. Mais alors, pourquoi diantre est-ce que c’est le boom-boom à 3 notes qui est populaire??? Avant, les gens écoutaient bien du Pink Floyd! Comment la radio a-t-elle pu évoluer en créant cette espèce de fossé entre la pop et les autres styles musicaux?

Ok, je fais de la socio à deux cennes. N’empêche. Il y a quelques années, je regardais les palmarès des CKOI et NRJ de ce monde et je pleurais. Maintenant, je ne peux m’empêcher d’entrevoir une mince lueur d’espoir… Quand des groupes comme Mumford & Sons, The Lumineers, Of Monsters and Men et FUN prennent la tête des Hit-Lists, c’est bon signe. Quand Ellie Goulding, Lana Del Rey et Karim Ouellet se retrouvent dans les iPod des jeunes du secondaire, c’est bon signe.

Bon. C’est pas demain la veille que les conversations près des machines à café vont tourner autour du dernier band d’électro-rock progressif-expérimental-psychédélique (!) Mais entre-temps, on se réjouit que les Grammys aient préféré The Black Keys à Justin Bieber en prestation.

Si Stephen Harper a réussi à « décentrer » le centre politique pour qu’il soit plus à droite (vicieux Stephen), peut-être arriverons-nous un jour à élargir la zone pop pour qu’elle déborde davantage dans l’indie…

À la une, Actualité musicale, Tribunes,

Nouveau trio de feu!

 

L’album est sur les tablettes depuis quelques heures à peine que déjà tous les médias/blogs/réseaux sociaux crient au génie! Et pour cause: une collaboration entre Emilie Wells, Dan The Automator et Kid Koala ne passera clairement pas inaperçue…

Faisons tout de même les présentations :

Emilie Wells, auteure-compositrice-interprète originaire du Texas, choriste pour Buck 65, «violoniste hip-hop» et multi-instrumentiste, créée ses samples live en show.

Dan The Automator (Nakamura), célèbre producteur hip-hop américain derrière le premier album de Gorillaz (entre autres), membre de Deltron 3030 avec Kid Koala.

Kid Koala, de son vrai nom Eric San, DJ bien de chez nous, membre de Wolfmother, a aussi collaboré à Gorillaz.

Enchantés. D’autant plus lorsque vous unissez vos talents!

Le projet PILLOWFIGHT est né de la rencontre entre Wells et Kid Koala au Calgary Folk Fest en juillet 2009. Dan The Automator recherchait alors la voix féminine parfaite à intégrer à ses tracks… Kid Koala lui parle de Wells, Wells se rend à San Francisco, compose, enregistre, mixe. En 3 jours ils ont déjà une solide base et plusieurs mois plus tard, Pillowfight est là.

La musique du nouveau trio se situe à la frontière entre le hip-hop et la renaissance du trip-hop : une basse groovy, ambiance cabaret, la voix chaude de Wells et des notes de pop planante à la Lana Del Rey, dans un ensemble des plus fluides et léchés.

Écoutez l’album en entier sur Soundcloud!

À la une, Articles, Nos Playlists,

Top 50 anglo de 2012

Déjà venu le temps de vous présenter nos chansons préférées de 2012! Revivez l’année avec nous, à travers notre sélection des 50 meilleures chansons des 12 derniers mois. Collaboration spéciale de Laurence Labelle.

Pour lire le [highlight color= »yellow »]TOP 20 FRANCO[/highlight] compilé par Cloé Fortin, cliquez ici >>

ÉCOUTEZ LA PLAYLIST

Top 50 de 2012 by Jean on Grooveshark

N.B.: Cliquez sur les images pour visionner les vidéoclips.

*******


50. WANDERING STAR, Poliça
Commençons la liste avec Poliça, ce groupe que j’ai découvert par hasard cet été alors que je surfais sur Youtube. Dès que je suis tombé sur cette chanson, j’ai arrêté mes recherches aléatoires et je me suis mis à écouter toutes leurs chansons. L’effet d’écho sur la voix de Channy Casselle et le rythme lent de la chanson m’ont accroché instantanément.


49. THE MOTHER WE SHARE, Chvrches
Prononcé « Churches », ce nouveau trio Écossais nous propose cette merveilleuse chanson électro-pop, teintée de synthétiseur nous rappellant un peu The Knife. Par contre, la voix de la jeune chanteuse Lauren Mayberry ajoute une douce couleur unique à la chanson, brisant les liens de similarités aux autres groupes du genre. Une chanson bonbon!


48. END OF THE LINE, Sleigh Bells
On dirait de la pop sur le speed, avec une guitare qui crie et une batterie qui donne 25 coups de bassdrum à la seconde, mais la douce voix de Alexis Krauss nous rappelle que tout est dans les normes. Tout est voulu, tout est calculé.


47. FLUTES, Hot Chip
Pour faire diversion de leur pop habituel qui est surtout très « dancefloor », le duo Hot Chip nous propose ici un long crescendo désconstruit où les mêmes mots sont répétés pour construire ce rythme lourdement accompagné à la basse. Ma chanson préférée de l’album.


46. DIAMOND LOOK, Tops
Voici notre premier groupe Montréalais dans notre décompte. Ce synth-pop aux sonorités très léchés est la solution parfaite à quiconque qui recherche à retrouver le sourire. Une chanson qui m’a accroché dès la première écoute. Doux, joli et léger. Tops sera définitivement un groupe que je surveillerai de près en 2013.


45. ONLY YOU, Ellie Goulding
J’aurais pu choisir n’importe quelle chanson du nouvel album d’Ellie Goulding, mais celle-ci ressort complètement du lot. Une répétition du sampling murmuré par Goulding nous accueille dès les premières secondes et donne le ton à la chanson. Sans oublier ce petit passage à la « chipmunk », qui curieusement, ne dérange pas du tout!


44. WHO DO U LUV, Kids These Days
Tout droit de Chicago, voici un collectif super intéressant où le rap, le soul et le jazz se marient parfaitement. Oui, on dit qu’ils viennent de Chicago, mais les sept membres du groupe viennent de partout dans le monde. Leur premier album est disponible gratuitement ici. Une véritable découverte pour moi cette année.


43. WHITE NIGHT, Thus:Owls
White Night, le plus beau morceau de leur album Harbours, est une ballade qui nous transporte et nous envoûte. Un groupe à découvrir et à suivre. (LL)


42. WE ARE ON FIRE, CocoRosie
On ne peut jamais se tromper avec CocoRosie. Toujours fidèles à eux-mêmes, les deux soeurs françaises nous offrent une fois de plus, une chanson pop-expérimentale accrocheuse cette année. Et que dire de leurs voix? Wow.


41. THE SOCIALITES, Dirty Projectors
Du pop flyé, en veut-tu? En v’la! Les Dirty Projectors sont très difficiles à suivre, mais une fois qu’on comprend leur feuille de route, on tombe sous le charme et on en redemande. N’essayez pas de comprendre à la première écoute. Laissez-vous transporter dans ce « pattern » musical éclaté et récoutez une deuxième fois.


40. HURRICANE, Ms Mr
Ils ont lancé cette splendide chanson en début d’année, comme ça, de nulle part. Ils ont fait buzzer les blogs avec la chanson « Hurricane » durant plusieurs mois grâce à leur son très poignant. Un son qui ressemble à… je dirais… un mélange entre Lana Del Rey, jj et Florence Welch. De la très belle pop « dreamy », un son fascinant, un groupe à découvrir.


39. RIDE, Lana Del Rey
Cette merveilleuse balade, digne d’un véritable « Video Games », nous prouve que miss Del Rey n’a pas fini de nous surprendre. Une chanson mélancolique, qui raconte l’histoire d’une jeune femme bouleversée qui recherche la liberté. Le tout, chantée par une des plus belles voix de la pop indie.


38. PRISCILLA, Sea Wolf
Sea Wolf nous a donné probablement ma chanson indie-pop préférée de l’année. Avec ses chœurs accrocheurs et de jolies paroles qui nous parlent d’amour, Sea Wolf ne réinvente pas la roue, mais on est tout de même séduit! (LL)


37. EMPIRE, Alpines
C’est par pur hasard que je suis tombé sur ce duo anglais et j’en suis resté bouche-bé. Écoutez et vous succombrez vous aussi sous la belle voix de Catherine Pockson.


36. PROSERPINA, Martha Wainwright
Martha nous offre ici l’un des derniers morceaux écrits par sa mère, la chanteuse folk Kate McGarrigle. Un moment émotif et de toute beauté. (LL)


35. BEAUTIFUL LIFE, jj
My God que j’aime ce duo. C’est tellement magique comme atmosphère que ça en est indescribtible. On peut définitivement se laisser emporter par la voix de Elin Kastlander et la texture dreamy de leurs chansons.


34. IT’S ALL OKAY, Julia Stone
On la connait surtout à cause du duo frère-soeur Angus & Julia Stone, mais la voici avec un nouvel album indie-pop en solo. Une mélodie au piano et une douce voix qui raconte une complexe histoire d’amour… pour finalement finir en disant que « It’s All Okay ».


33. TWENTY EIGHT, The Weeknd
The Weeknd est le maître de la ballade r’n’b sexy, suave, enivrante. Je suis tombée sous le charme de cette chanson puissante qui, à mon avis, est sa plus réussie. (LL)


32. PADDLING OUT, Miike Snow
Oh que je l’ai écouté souvent cette chanson cette année! D’un pop dynamique et accrocheur comme il ne s’en fait plus, Miike Snow sont vraiment revenus en force cette année.


31. THIS WORLD, Selah Sue
Cette chanson aurait clairement pu se retrouver sur la bande originale du nouveau James Bond. Du pop-soul puissant qui accroche l’oreille grâce à sa ligne de basse hypnotisante et une jeune voix remarquable. Selah Sue, une très belle découverte.


30. FREAKING OUT THE NEIGHBORHOOD, Mac DeMarco
Mac Demarco l’avoue lui-même. Il ne se prend pas vraiment au sérieux et sa musique est sans prétention. On aime beaucoup, c’est relax et ça nous rappelle les longues soirées d’été. (LL)


29. ORIGINS, Tennis
Un groupe avec un son tellement réconfortant que je ne m’en tannerai jamais. Une chanson qui pourrait autant nous transporter sur le bord d’une plage ensoleillée ou dans une machine à remonter le temps pour se retrouver sur une piste de danse en 1960. Faites votre choix.


28. TAKE A WALK, Passion Pit
On aurait pu probablement choisir n’importe qu’elle chanson de Gossamer, le plus récent opus du groupe, car elles sont toutes de petit bijou pop! En plus, ça nous rappelle leur excellente (mais trop courte) performance à Osheaga! (LL)


27. ANGELS, The xx
Un 2e album pour The xx, très attendu mais surtout, très bien reçu par le public! Leur premier single « Angels » que voici, mixé par Four Tet, nous présente un son encore plus minimaliste mais qui rappelle un peu la pièce « VCR » de leur premier album. On aime beaucoup. The xx est définitivement un groupe qui ne cesse de nous impressionner.


26. BEAUTIFUL SON, Peaking Lights
Peaking Lights, c’est un duo mari et femme, qui donna naissance à un premier enfant, un garçon. Un joli garçon, a beautiful son. Cette chanson,composée spécialement pour leur enfant, nous transporte dans un pop psychédelique très doux et appaisant.


25. KANGAROO COURT, Capital Cities
Ce joli air pop-synth appuyé par quelques notes à la trompette a été mon hymne à la joie cet été. Une toune d’été à écouter sur le bord de la piscine… même si c’est vraiment l’hiver présentement.


24. DISPARATE YOUTH, Santigold
Voici le nouvel hymne à la jeunesse signé Santigold, avec un rythme entraînant qui nous reste dans la tête.


23. ALL THE ROWBOATS, Regina Spektor
Regina démarre la chanson avec une imitation de drums avec sa bouche, pour ensuite poursuivre le tout avec un joli air au piano. En mode crescendo tout le long de la chanson, on se laisse facilement transporter dans cette ravissante chanson pop complètement à l’image de mademoiselle Spektor.


22. LOVE INTERRUPTION, Jack White
Depuis la fin du duo des White Stripes, on se doutait bien que Jack White n’allait pas chômer. Avec ce premier single, White nous a rapidement rassuré qu’il avait encore tout plein d’idées dans la tête. De la clarinette? Qui aurait cru! Une merveilleuse chanson d’amour chantée en duo avec Ruby Amanfu.


21. BAD RELIGION, Frank Ocean
Frank Ocean est certainement LA révélation de l’année 2012. On l’a littéralement entendu et vu partout. Mais lorsqu’on entend Bad Religion, on comprend pourquoi. (LL)


20. LIFE IS WHAT YOU MAKE IT, Elisapie Isaac
Originaire de Salluit, ce village nordique de 1 300 habitants situé complètement au nord de la province québecoise, Elisapie Isaac nous a proposé cette année son 3e album en carrière. Avec un pop-folk super accessible et dynamique, Elisapie continue de séduire le Québec et commence déjà à conquérir nos voisins d’en dessous. Voici la super joyeuse chanson « Life is what you make it » en 20e position.


19. LAZULI, Beach House
Dès les premiers instants de la chanson, on est captivé par ce petit instrument électronique digne d’un jeu 8-bit des années 90. Tranquillement à mesure que la mélodie progresse, les autres instruments s’y ajoutent et créent cette merveilleuse pièce intitulée « Lazuli ».


18. SPEED THE COLLAPSE, Metric
La pièce forte du nouvel album de Metric est sans contredit « Speed the collapse ». Dans un pop à la sauce new wave, la pièce ouvre sur un riff de guitare qui donne le ton mystérieux tout le long de la chanson, alors que Emily Haines nous séduit encore une fois avec sa superbe voix.


17. I’M JUST ME, Diamond Rings
Lorsqu’on écoute du Diamond Rings, on se sent transporté dans les années 80 parmi les Depeche Mode et les Duran Duran. Un synth-pop très assumé, un univers éclaté, c’est ça Diamond Rings.


16. THREE WHITE HORSES, Andrew Bird
Andrew Bird nous a offert l’excellent Break It Yourself en 2012, mais aussi un très bon EP de 8 chansons, Hands of Glory que Bird décrit comme «complément» à l’album. Three White Horses est sublime et on se dit qu’elle aurait probablement due se retrouver sur le long jeu.

15. MOUNTAIN SOUND, Of Monsters and Men
Pour l’édition nord-américaine de leur premier album « My head is an Animal », les sympathiques islandais ont composé deux nouvelles chansons cette année, dont le merveilleux « Mountain Sound ». Tout aussi beau et festif que le reste de leurs chansons, Mountain Sound commence en force avec un rythme de trompette à nous faire tapper du pied et un refrain rassembleur. Décidémment, Of Monsters and Men sont sur une très bonne voie!


14. RUN BOY RUN, Woodkid
On dirait que Woodkid a tous les talents. Il réalise d’excellents vidéoclips et il compose de l’excellente musique. Dans « Run Boy Run », on croirait qu’on assiste à une véritable soundtrack de film épique, où les percussions retentissent à toute allure et les violons nous guident tranquillement à travers les couplets pour finalement arriver à cette conclusion instrumentale. Ouf!


13. WILDEST MOMENTS, Jessie Ware
Une véritable révélation pour moi cette année. Jessie Ware nous arrive avec son tout premier album et s’introduit au monde pop-indie avec son single « Wildest Moments ». Une excellente balade à la Alicia Keys où la voix puissante de Jessie ne laisse rien sur son passage. La mélodie est juste là pour appuyer sa merveilleuse voix. À surveiller en 2013!


12. BAD GIRLS, M.I.A.
« Live fast, die young, bad girls do it well » scande M.I.A. dans son single tiré de son mixtape VICKI LEEKX. Une chanson pop que seule M.I.A. peut faire, avec une teinte moyen-orientale et un vidéoclip à la Fast & Furious (dans le désert!)


11. COUNTING, Autre Ne Veut
Une incroyable chanson que l’artiste derrière le nom d’Autre Ne Veut (Arthur Ashin) chante à sa grand-mère mourante. Il s’y prend merveilleusement bien à travers une mélodie électro-soul et sa superbe voix aussi forte dans les hautes que dans les basses.

///

[ TOP 10 ]



10. LIGHTSHOW, Plants and Animals
Du rock puissant, bien fait, intelligent, Plants and Animals savent comment en faire. Lightshow est la parfaite démonstration de leur talent. (LL)


9. PLAGUE, Crystal Castles
Un album que j’ai dévoré et que je dévore encore aujourd’hui. L’extrait « Plague » fut le premier single du nouvel album (III) et la signature électro-noise de Crystal Castles est toujours à son meilleur. Une pièce électro-pop inquétante et horrifiante, avec les vocals étouffés d’Alice Glass scandant des mots qu’on comprend à peu près. J’adore.


8. LADY, Chromatics
L’univers de Chromatics est intriguant, sombre et romantique à sa propre façon. La chanson « Lady » ne fait pas exception. Plongez dans le monde mystérieux de Chromatics à pieds joints, vous ne serez pas déçus.


7. NANCY FROM NOW ON, Father John Misty
Le side project de J. Tillman, ancien batteur des Fleet Foxes, s’est averé une très belle surprise! C’est planant, psychédélique, drôle, noir et ça sent un peu les champignons hallucinogènes (uhm uhm), mais c’est siiiiiiiiii bon! (LL)


6. ELEPHANT, Tame Impala
Si les Beatles étaient encore en vie aujourd’hui, ça aurait donné Tame Impala. Un rock-garage lo-fi comme il ne s’en fait plus, le quatuor australien nous livre l’excellent single « Elephant » en début d’année où le synthétiseur, la guitare et la voix très John Lennon-esque de Kevin Parker ne font qu’un.


5. LAURA, Bat For Lashes
Une très belle balade où Natasha (l’artiste derrière Bat For Lashes) chante à une certaine Laura, qui semble attristé par sa popularité. « You’re more than a superstar », chante-t-elle, accompagnée d’un piano puissant et mélancolique. Une chanson qui nous met dans toute une vague d’émotions.


4. EVERY SINGLE NIGHT, Fiona Apple
Vous allez peut-être avoir besoin d’écouter la chanson plus d’une fois pour capter toute la complexité des paroles ou de la mélodie. La texture musicale de cette pièce et la voix délicate de Fiona Apple vous épatera et vous allez vous retrouver comme moi, à récouter la chanson une deuxième fois. Puis une troisième. Et que dire du vidéoclip?


3. OBEDEAR, Purity Ring
Après avoir complètement été séduit par « Lofticries » l’an dernier, j’ai rapidement voulu en savoir davantage sur Purity Ring. Malheureusement, il n’y avait pas grand chose encore. Cette année, ils ont enfin sorti leur tout premier album et tous les blogs musicaux ont été subjugués par ce duo canadien. En 3e position, voici « Obedear »; leur meilleure chanson selon moi.


2. BREEZEBLOCKS, Alt-J (∆)
C’est peut-être les voix, c’est peut-être les mélodies, c’est peut-être les textes… Ou probablement les 3 en même temps. Le quatuor anglais Alt-J sont tout simplement renversants. La pièce « Breezeblocks » est merveilleusement bien construite, commencant par une basse poignante et des notes légères aux xylophone, pour aboutir tranquillement vers une montée pop entraînante. Leur tout premier album, lancé en mai, vient tout juste de remporter le British Mercury Prize. Un album à écouter sur repeat.


1. OBLIVION, Grimes
Quoi de mieux que finir un décompte 2012 avec une Montréalaise en première position? Claire Boucher, alias Grimes, est apparue cette année sans prévenir dans ce vaste univers de la pop-indie, à grand coups de mélodies étranges et envoûtvants. Sa jolie voix enfantine détonne de la mélodie pop-électro à saveur années 80, où une texture dark et lo-fi y est appliquée, ce qui donne un résultat pop très rafraichissant et surtout différent. Plusieurs couches sonores semblent se mélanger, comme si la mélodie se fait passer dans un blender. Une chanson qui ne semble pas vouloir vieillir de sitôt, pusique qu’elle reste fraiche à chaque écoute. Ma chanson préférée de l’année.

PREMIER RAPPEL:

DIX TOUNES SUPPLÉMENTAIRES
Le décompte est terminé, mais je ne pouvais pas vous laisser partir sans entendre celles-ci. Voici 10 chansons supplémentaires pour les vrais mélomanes. Attention, certaines pièces sont déicieusement expérimentales!

Chrome Sparks – « Marijuana »

Jai Paul – « Jasmine »

Jupiter – « Juicy Lucy »

Major Lazer – « Get Free » (ft. Amber Coffman)

Nicolas Jaar – « And I Say/With Just One Glance » (ft. Scout Larue)

Nosaj Thing – « Eclipse/Blue » (ft. Kazu Makino)

TNGHT – « Gooo »

Vanilla – « Tomorrow »

Wax Poetic – « No Escape » (ft. Sissy Clemens)
[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/56415813″ comments= »true » auto_play= »false » color= »ff7700″ width= »80% » height= »81″]

XXYYXX – About You

DEUXIÈME RAPPEL!

REMIXES DE L’ANNÉE
Qui dit nouveau single, dit nouveau remix! Évidamment, il y en a eu beaucoup, comme à chaque année. Je vous propose alors mes coups de coeurs parmi tous les remixes que j’ai entendues cette année. Pas de danger, il n’y a aucune trace de dubstep dans ces remixes.

KIMBRA – Settle Down (remixé par Polaris At Noon)

Settle Down (Polaris At Noon Remix) by Kimbra on Grooveshark

LADYHAWKE – Sunday Drive (remixé par Gigamesh)

Sunday Drive (Gigamesh Remix) by Ladyhawke on Grooveshark

LANA DEL REY – Born to Die (remixé par Monsieur ADI)

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/66164964″ comments= »true » auto_play= »false » color= »ff7700″ width= »70% » height= »81″]

TWO DOOR CINEMA CLUB – Sun (remixé par Gigamesh)

Sun (Gigamesh remix) by Two Door Cinema Club on Grooveshark

JUPITER – One o Six (remixé par A.N.D.Y.) << [highlight color= »yellow »]DÉCOUVERTE![/highlight]

One O Six (A.N.D.Y. Remix) by Jupiter on Grooveshark

MERCI DE NOUS AVOIR LU
ET BONNE ANNÉE À TOUS!

À la une,

Revue de l’année 2012

L’année 2012 fut une année mouvementée musicalement parlant. Plusieurs retours, plusieurs festivals, plusieurs clips et surtout, plusieurs albums! Voici nos coups de coeurs pour l’année 2012.

Collaborations de
Daniel Abraham (DA)
Jean Arousi (JA),
Valérie Collette (VC),
Cloé Fortin (CF),
Laurence Labelle (LL),
Pierre-Alexandre Girard (PAG)
et Éliane Sauvé (ES).

#####

NOS 20 ALBUMS PRÉFÉRÉS DE L’ANNÉE

 

ADVENTURES IN YOUR OWN BACKYARD
Patrick Watson

Pour la finesse dans chacune des pièces de l’album, ses harmonies toujours très précises qui nous emportent dans un univers unique qu’est celui de Watson. Une très belle évolution de son premier album, qui prend son véritable sens en spectacle. Un album empli d’ambiances très fortes qui s’écoute bien d’un trait du début à la fin, en toutes circonstances. (VC, PAG)

LONERISM
Tame Impala

Pour son côté explosif qui me plait énormément et laisse place à cette folie électrique. Y’a de petits bijoux sur ce deuxième effort du groupe (Feels like we only go backwards en est un bon exemple). (VC, PAG)

 

(III)
Crystal Castles

J’aime dire que les disques de Crystal Castles sont comme des voyages sonores où l’histoire n’a pas vraiment d’importance. Les mélodies souvent obscures appuyés par la voix étouffée d’Alice Glass sont tout simplement envoutants. Un disque mystérieux et éclaté, mais tout en douceur cette fois. Une 3e réussite de suite pour le duo Torontois. (JA)

BABEL
Mumford & Sons

C’est pratiquement une évidence. Le deuxième album du groupe est tout simplement excellent du début à la fin. Ils nous arrivent avec une version « upgradé » dans leur style qui fonctionnait déjà à merveille, on ne pouvait demander mieux. (PAG)

LE TREZIÈME ÉTAGE
Louis-Jean Cormier

Énormément de gens étaient curieux d’entendre le matériel de Louis-Jean Cormier qui se lançait fin seul dans l’arène. Ils n’ont pas été déçus, moi le premier- pourquoi le premier? Bah c’est comme ça. L’album a tellement bien fonctionné qu’il a même permis à certains qui n’étaient pas adeptes, de découvrir Karkwa. À la fin, tout le monde est gagnant. (PAG)

REIGN OF TERROR
Sleigh Bells

Le duo pop-noise de Brooklyn nous a proposé une suite à leur premier album très explosif. Parfois, ça revole partout. Parfois, ça nous fait planer. Dans « Never say die », on se croirait dans un film de peur. Dans « Comeback Kid », on veut sauter partout. Un duo fort intéressant où la guitare très forte de Derek rencontre la voix douce de Alexis. Puissant album. (JA)

BROKEN BRIGHTS
Angus Stone

Premier album solo d’Angus Stone, précédemment connu en tant que duo avec sa sœur Julia (Angus & Julia Stone). On aimait le duo, mais le frère sait faire ses preuves en solo également! Sorti en juillet dernier, Broken Brights est un album qui s’écoute bien jusqu’à l’automne gris, puis l’hiver froid, avec ses chansons folk un peu tristes. (CF)

BORN TO DIE
Lana Del Rey

Je ne surprend probablement personne en déclarant cet album comme un des meilleurs de l’année. Très attendu par le public, Del Rey n’aura pas déçu grand monde avec cet album criant à la recherche de l’amour parfait sur des mélodies « pop-rétro » à la Marilyn Monroe. Une séductrice autant dans sa voix que ses paroles, Del Rey m’a vraiment charmé avec son premier album très complet. (JA)

KILL FOR LOVE
Chromatics

Chromatics pour la nostalgie, la mélancolie, la noirceur, la lenteur. Je suis littéralement tombée sous le charme de leur troisième album, Kill For Love. On a droit à de l’électro langoureux, érotique, limite pervers. La lenteur des chansons est bien assumée, j’aime les influences rétro-disco-pop-darkish. Un petit bijou. (ES)

AN AWESOME WAVE
Alt-J

Le groupe britannique Alt-J a sorti son premier album, An awesome wave, en mai dernier. Les membres du groupe ont réussi à déconstruire les règles, à apporter un nouveau son, une pop imprévisible. Un vrai coup de coeur qui a teinté mon année 2012. On adore, et on leur souhaite (et on espère!) une longue discographie. (CF, ES)

VISIONS
Grimes

Les mots me manquent pour décrire adéquatement cet album impressionnant de la jeune montréalaise Grimes. Une musique pop si belle, si créative, présentant une ambiance unique à chaque chanson, Grimes a réussi à se faire remarquer rapidement dans cette mer gigantesque de la pop-indie. Une superbe première réalisation. (JA)

BLOOM
Beach House

Si vous avez adoré les précédents albums de Beach House, vous avez sans doute, comme moi, adoré AUSSI celui qui est sorti en mai dernier : Bloom. Ce qui est génial avec Beach House, c’est qu’on pourrait écouter tous les albums bout-à-bout sans être déstabilisé, et surtout, sans jamais s’en lasser. (CF)

ASTRONOMIE
Avec Pas D’Casque

2012 fut l’année Avec pas d’casque, mais je voulais tout de même souligner encore une fois la qualité de cet album. Ses textes sensibles et ses arrangements lo-fi superbes en font définitivement un candidat de choix pour le meilleur album de l’année 2012. (LL)

THE LUMINEERS
The Lumineers

Ce premier album fut très prometteur pour ce groupe de Denver, au Colorado. Sorti en mai, il nous a présenté des chansons joyeuses, mélancoliques, et entrainantes. Un excellent folk pour aller avec le printemps, mais qu’on écoute encore en décembre parce que c’est si bon. (CF)

HALCYON
Ellie Goulding

Selon moi, Ellie Goulding possède une des voix les plus belles de l’univers pop-indie. Une voix caméléon, qui sonne aussi bien dans une balade, qu’une hit de hip-hop, que dans un tube pop aux teintes dubstep. Dans son nouvel album, elle explore merveilleusement tous ces styles et me prouve encore une fois qu’elle possède une des plus belles voix que j’ai jamais entendu. (JA)

THE END OF THAT
Plants and Animals

Mon album jouissif de l’année! Plants and animals nous ont proposé des mélodies accrocheuses et rock à souhait. Je vous défie d’écouter Lightshow sans taper du pied ou balancer la tête, c’est impossible! (LL)

 

AUX ALENTOURS
Marie-Pierre Arthur

En écoutant cet album, on comprend tout de suite pourquoi Marie-Pierre Arthur a un public aussi fidèle. Du rythme dans le sang, des mélodies accrocheuses et surtout, des paroles qui font sourire. Avec son aspect dansant et son retour en force avec ce 2e album, elle m’invite tout simplement à chanter avec elle de bon cœur. (JA, VC)

COEXIST
The xx

Un duo qui impressionne et enveloppe par un son vaporeux à souhait, simple mais qui nous transporte. (VC)

 

GRIZZLY BEAR
Shields

Les gars de Grizzly Bear décoivent rarement et Shields est simplement leur album le plus épanoui et réussi. Un grand moment pour le groupe. (LL, VC)

 

BREAK IT YOURSELF
Andrew Bird

Je suis une fan finie de Andrew Bird, donc je suis un peu vendue d’avance. Mais le virtuose n’a pas déçu ici, il nous propose des mélodies belles et touchantes. Bref, un album incroyable. (LL)

 

#####

NOS CLIPS PRÉFÉRÉS

PURITY RING
« Fireshrine »

On dit qu’un vidéoclip doit faire voyager une chanson. Eh bien c’est grâce à ce clip que j’ai découvert Purity Ring.

La livraison d’une mood mystérieux, fantastique, réalisé avec sensibilité. La photo qui rends bien le mystère, le grading, bref tous les ingrédients y sont, à mon sens, pour sacrer ce vidéoclip, le vidéoclip de l’année. (PAG)

ALT-J
« Breezeblocks »

Un superbe vidéoclip sur une superbe chanson, où il m’a fallu plusieurs visionnements pour bien comprendre l’intrigue. Un récit raconté à l’envers et au ralenti, qui peut être interprété sous plusieurs angles différents. L’homme est-il bon ou méchant? S’attaque-t-il à la bonne personne? Un clip qu’on ne lâche pas des yeux, du début à la f… au… début?

Si vous êtes toujours perplexe face à l’histoire, il existe une version inversée sur Youtube (donc, en ordre chronologique) qui aide à mieux saisir l’action. (JA)

HALFMOON RUN
« Call me in the afternoon »

Clip super inventif qui m’a tout de suite accroché l’œil! Quand tu as écouté un clip au moins 20 fois, j’pense que tu le trouves vraiment bon! (LL)

SIGUR ROS
« Fjögur píanó »

Pour l’expérience cinématographique magique et complète, la qualité de l’interprétation des personnages, l’émotion que la vidéo nous fait ressentir par sa musique délicate et douce, le magnifique côté artistique. (VC)

MUMFORD & SONS
« Lover of the light »

Probablement le clip le plus touchant et émouvant de l’année. Un homme se réveille un matin mais décide qu’il vivera sa journée autrement aujourd’hui. Une décision qu’on vit avec lui, tout au long du vidéoclip. Réalisé et joué à la perfection par l’acteur Idris Elba. À voir absolument. (DA, JA)

WOODKID
« Run Boy Run »

Je suis toujours angoissée en regardant le clip de la chanson Iron de Woodkid, réalisé par lui-même (Yoann Lemoine) et sorti en mars 2011. En 2012, ce réalisateur remarquable marque une réussite de plus avec le clip grandiose de Run Boy Run: une direction photo impeccable, un découpage « on cut » bien serré, et un univers grandiose qui nous transporte. Tout y est, le rythme, l’image, la bonne musique, le tout pour un résultat spectaculaire. (CF)

GONJASUFI
« The Blame »

En regardant le clip de la chanson The Blame, on est ébloui par l’excellence de la photographie et de la colorisation, qui nous pousse directement dans l’ambiance du clip : chaleur, pesanteur, lenteur, vide, en ajoutant à cela une légère pointe d’anxiété. Un délice. Certains trouveront peut-être le clip ennuyant à cause d’un léger manque de diversité d’images, mais ces dernières présentent très bien le thème urbain. Et, personnellement, quand je visionne un clip, j’accorde moins d’importance aux images qu’au rythme : je suis comblée lorsque l’ambiance du clip reflète fidèlement celle de la musique. Dans ce cas, ce clip est très réussi. (CF)

THUS:OWLS
« White Night »

Parce que ça fait rêver en noir et blanc. (ES)

SIGUR ROS
« Valtari »

Valtari, pour la beauté des images. (ES)

#####

NOS PLAISIRS COUPABLES

CARLEY RAE JEPSEN
« Call Me Maybe »

Avouez-le, vous changez pas de poste quand vous l’entendez à la radio. Ce qui est encore mieux, c’est ce cover hilarant par Jimmy Fallon et The Roots sur des instruments trouvés dans une école primaire! Cover magique pour une toune magique. (DA, JA)

MAÏA LEIA
« La nuit dernière »

Des paroles légères et cheezy, ajoutez à ça une mélodie à trompettes très très entraînante, vous avez devant vous un parfait plaisir coupable. Ne trouvez-vous pas? Pour moi, ça marche! (JA)

RIHANNA
« We Found Love »

Plaisir coupable non avoué de bien des gens pour à peu près tous sses single, mais We found love est ma préférée. Simple, on la connait par coeur après 1 écoute et on veut la chanter plus fort que tout le monde! (VC)
#####

Merci de nous avoir lu! À l’année prochaine!